ALLOCUTION DE M. HAMLAOUI MEKACHERA



VISITE DU FORT DE SCHOENENBOURG

LE 24 JUIN 2005

ALLOCUTION
DE M. HAMLAOUI MEKACHERA
MINISTRE DELEGUE AUX ANCIENS COMBATTANTS

Monsieur le Ministre,

Monsieur le Préfet,

Monsieur le Député,

Monsièur le Maire,

Mesdames et Messieurs les élus,

Mesdames et Messieurs,

Devant ce lieu devenu un des rares témoins des rudes combats de 1940, devant ce monument dédiés aux morts de , cette guerre sans merci, je m'incline avec respect et émotion.

Je salue des combattants dont la loyauté, le courage et la vaillance sont injustement méconnus.

Tous ont bien mérité de la Patrie. Malgré l'issue dramatique de cette campagne de France, malgré les conséquences tragiques de cette guerre éclair, malgré les incompréhensions qui suivirent, nous n'oublions pas que près de 100 000 des nôtres sont tombés au champ d'honneur en quelques semaines.

Face à la supériorité tactique et technique de l'ennemi, nos combattants ont été dignes de leurs glorieux aînés.
Ici, devant ce fort de SCHOENENBOURG, nous pouvons en porter témoignage. Soumis à un déluge de feu, attaqué de toutes parts au moyen des armes les plus puissantes, ce fort a tenu. 

Ses hommes n'ont jamais failli. Je salue avec respect les anciens de ces combats, ceux qui servirent dans ce fort ou dans d'autres sites de la Ligne Maginot.

Je félicite celles et ceux qui se consacrent à la conservation et la mise en valeur de cet ouvrage impressionnant. Leur enthousiasme de passionné fait aussi oeuvre de justice.

Avec le ministre délégué à l'Industrie, mon collègue M. François LOOS, et Monsieur le Député REISS, qui a souhaité ce déplacement, nous voulons saisir cette occasion pour remercier les associations qui se dévouent, ici, sans compter. Grâce à leur action inlassable, dans ce site exceptionnel, on mesure combien la ligne Maginot fut une réalisation technique extraordinaire.

On comprend mieux la confiance placée dans une telle enceinte.
On apprend la valeur militaire de ces ouvrages et la qualité de ceux qui les servaient.
Le récit de ces semaines cruelles de mai et juin 1940 inspirent le respect pour les combattants et l'effroi devant un tel déchaînement de violence.

En cette année du 60e,e anniversaire de la Victoire sur l'Allemagne nazie, ce déplacement à SCHOENENBOURG est une occasion forte de rendre un nouvel hommage à tous nos combattants de la Seconde Guerre mondiale.
Nous n'oublierons jamais les sacrifices qu'ils ont consentis et les souffrances qu'ils ont endurées.

Mesdames et Messieurs, Face à cette frontière de fer, de béton et de feu, la réconciliation franco-allemande et la paix qui prévaut en Europe prennent leur juste valeur un bouleversement radical du cours de l'Histoire.

Chacun saisit combien notre devoir est d'oeuvrer à l'approfondissement de ces liens pour que, jamais plus, nous n'ayons à élever de telles enceintes entre nous. Pour que, jamais plus, nos peuples ne connaissent de telles déchirures. Pour offrir aux générations futures un avenir qui conjugue définitivement paix et liberté.

Je vous remercie.


- Suite