Août 1996
Un obus de 540 mm pour le Schoenenbourg


Ceux qui le virent arriver n'en crurent pas leurs yeux, tellement gigantesque, tellement impressionnant.  Cet obus perforant était néanmoins inoffensif, car dépourvu de tout explosif. Son poids de plusieurs centaines de kilos nécessita un déchargement à l'aide d'une grue.

Ce rarissime projectile sera la pièce maîtresse d'une exposition permanente. Dressé en position verticale, on peut déjà imaginer le nombre de personnes qui se feront photographier à côté de lui.

En attendant, l'obus sera exposé sur un wagonnet Nord-Est, à l'intérieur de l'ouvrage. Aucun doute qu'il fera l'objet de toute la curiosité de nos membres et de nos visiteurs. Une pareille aubaine, ça ne vous arrive pas tous les jours.

Quelques semaines plus tard, un second arrivage nous parvenait, toujours à partir du même établissement. Il s'agissait cette fois-ci d'un 400 mm et de quatre 280 mm, d'origine française. Tous ces magnifiques projectiles sont aujourd'hui exposés sur le circuit de visite, dans le bloc 3, pour la grande joie des touristes qui se font souvent photographier à côté du 540.

 

QUELQUES PRECISIONS

En 1917, les usines Schneider fabriquèrent deux affûts et trois tubes de 540 mm, un calibre jamais égalé à cette époque. Au cours des essais, un des tubes éclata. La seconde pièce sera réactivée au début de la seconde Guerre Mondiale. Mais ce seront les Allemands qui la mettront en service et l'emploieront au siège de Léningrad, où elle explosera durant un tir.

Dans les années 1925-26, 370 obus chargés et 980 vides seront noyés au large de Toulon. Les Allemands en firent refabriquer 300. C'est un de ces derniers qui est exposé au Schoenenbourg.

Ceux qui le virent arriver n'en crurent pas leurs yeux. Tellement gigantesque, tellement impressionnant, à se demander comment le Schoenenbourg avait pu résister à la cinquantaine de ses semblables qui s'abattirent sur lui entre le 21 et le 23 juin 1940. Car il s'agissait bel et bien d'un obus de 540 mm dont l'association venait de se rendre propriétaire. Cet obus perforant était néanmoins inoffensif, car dépourvu de tout explosif. Son poids de plusieurs centaines de kilos nécessita un déchargement à l'aide d'une grue.

Ce rarissime projectile sera la pièce maîtresse d'une exposition permanente. Dressé en position verticale, on peut déjà imaginer le nombre de personnes qui se feront photographier à côté de lui.

En attendant, l'obus sera exposé sur un wagonnet Nord-Est, à l'intérieur de l'ouvrage. Aucun doute qu'il fera l'objet de toute la curiosité de nos membres et de nos visiteurs. Une pareille aubaine, ça ne vous arrive pas tous les jours.








- Retour