Un encuvement pour canon de 47mm



Et enfin, cent mètres plus loin, toujours en nous dirigeant vers les blocs de combat, nous découvrons un encuvement de tir pour canon de 47mm de marine. Nous avons du mal à imaginer ce qu'il pouvait bien faire là, à flanc de crête, en pleine forêt, certainement bien camouflé, car il n'avait jamais été repéré sur les photos aériennes faites par les Allemands en mai 1940.

L'encuvement, certainement édifié par la main d'oeuvre militaire, est tout ce qu'il y a de réglementaire car il comporte une petite niche à munitions. Toutefois, le radier a été exécuté très sommairement par une couche de béton de propreté qui s'est littéralement désagrégée au fil des ans.

En remontant sur le chemin, vous verrez, cent mètres plus loin, un édifice bétonné qui n'est autre qu'une station de relevage d'adduction d'eau, qui dessert les villages environnants et qui n'a rien de militaire. Cette citerne est située approximativement à hauteur de la gare avant de notre ouvrage.

Voici donc ce que l'on peut découvrir, sur les dessus du Schoenenbourg, hors des sentiers battus, lors d'une balade au grand air. Laissez-vous tenter, la nature est si belle entre Ingolsheim, Hunspach et Schoenenbourg.







- Suite