Casemate Esch


Les hommes :

Le service de chaque chambre de tir nécessite la présence de 9 hommes, dont sept soldats, un caporal et un sous-officier. Le service de l'observation est assuré par un guetteur par cloche, par un mécanicien et un téléphoniste.

La casemate Esch est alors sous les ordres du sous-lieutenant Barthet, qui a autorité sur 24 hommes, et qui est secondé par un adjudant. Ceux-ci font partie de la cinquième compagnie d'équipage des casemates, qui est une des composantes du 23e régiment d'infanterie de forteresse (ou 23e RIF).

Le quotidien :

Les hommes disposent de deux dortoirs, aux couchettes superposées. Un poêle à charbon assure le chauffage de chaque dortoir. Dans le couloir, une alvéole abrite un W.C. à élimination chimique. Quant à l'eau, un puits assure toute la quantité voulue, le niveau de la nappe phréatique affleurant au niveau des fondations. Cette eau est stockée dans une citerne, avec à proximité un lavabo.


Reconstitution d'une chambre de troupe :






- Retour